Mon parcours

Yannick Trigance Epinay sur Seine

Yannick Trigance, Conseiller régional et Conseiller municipal

Yannick Trigance s’est engagé très tôt, professionnellement mais aussi d’un point de vue citoyen – syndical, politique et associatif – dans le champ de l’éducation avec cette volonté sans faille de lutter contre les inégalités et de garantir le droit à la réussite de tous les jeunes, quel que soit leur lieu de vie et leur milieu social.

C’est ainsi qu’il a enseigné à partir de 1983 et pendant vingt cinq années en Zone d’Education Prioritaire à Epinay sur Seine, ville de son enfance où il est actuellement élu, dans le premier degré mais aussi en section professionnelle de Collège (cours d’Anglais). Enseignant en élémentaire – il a enseigné de la petite section de maternelle jusqu’au CM2, puis directeur d’école maternelle et directeur d’école élémentaire, il a dans le même temps mené des études universitaires de langues et civilisations anglo-américaines (3e cycle), étudiant notamment l’impact des émissions de télévision sur les enfants aux Etats-Unis.

Après ces vingt cinq années d’enseignement, il passe avec succès le concours d’Inspecteur  de l’Education Nationale en 2008 avant d’intégrer l’administration territoriale en 2010 où il exerce à ce jour dans une commune de Seine-Saint-Denis en tant que Directeur Général Adjoint chargé de la petite enfance, du scolaire et du péri scolaire et de l’insertion pour les jeunes.

Parallèlement à son parcours professionnel, Yannick Trigance s’engage syndicalement et politiquement, se spécialisant là encore dans le domaine de l’éducation. Après avoir été représentant syndical local et départemental en Seine-Saint-Denis, il s’engage en 1989 au Parti Socialiste, est élu Secrétaire de la Section d’ Epinay sur Seine en 1995 et Secrétaire fédéral aux élections  et aux élus de 2003 jusqu’à ce jour.

Il intègre la direction nationale du Parti Socialiste en 2006 en tant que délégué national à l’éducation, poste qu’il occupe auprès de François Hollande jusqu’en 2009. Il siège également à la Commission nationale des conflits du Parti Socialiste.
En 2011, à l’occasion des primaires socialistes, il est en charge du pôle “éducation” pour le candidat François Hollande puis intègre l’équipe de campagne présidentielle auprès de Vincent Peillon sur le secteur de l’éducation.
A l’issue de l’élection présidentielle, il accède au poste de Secrétaire national adjoint à l’Education qu’il occupe à ce jour. Il est également membre du Conseil national du Parti Socialiste.

Concernant ses mandats électoraux, Yannick Trigance est élu maire-adjoint aux affaires culturelles et internationales en 1995 à Epinay-sur-Seine dont le maire est alors Bruno LE ROUX. Dans ce cadre là, il met en place une coopération décentralisée avec les villes de Mevasseret (Israël) et de Ramallah (Palestine) sur la base de projets éducatifs et culturels. Il est également élu en 2001 Vice-président de la Communauté d’Agglomération de Plaine Commune, en charge des déplacements urbains, de l’environnement et de la politique de la ville.

De 2001 à 2013 il est élu Conseiller municipal d’Epinay-sur-Seine et Conseiller communautaire de Plaine Commune.
En 2010, Yannick Trigance est élu Conseiller régional d’Ile-de-France, spécialisé sur les questions d’éducation, membre de la Commission lycées – politiques éducatives.
A l’occasion des élections législatives de 2012, il est désigné comme suppléant de Bruno Le Roux, Député de la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis et actuel Président du Groupe des élus socialistes à l’Assemblée nationale.

Enfin il est élu Président du Groupe des élus socialistes et républicains de Plaine Commune en juillet 2013.

Sa passion pour l’éducation, l’enseignement et la formation l’amène à également s’impliquer comme formateur d’élus sur les questions de laïcité et de politiques éducatives (“L’élu local face aux questions relatives à la laïcité”, “Territoires et politiques éducatives”, “la loi de Refondation de l’école”, “la Réussite éducative”, “la réforme des rythmes scolaires”).
Profondément attaché aux valeurs de la République, dont la laïcité qui constitue un des axes forts de son engagement citoyen, il est actuellement Vice-président de l’association Laïcité/Liberté après avoir été pendant plusieurs années membre de l’Union des Familles Laïques.

Le Président de la République l’a nommé Chevalier de la Légion d’Honneur au Journal officiel du dimanche 13 juillet 2014, promotion Education nationale, enseignement supérieur et recherche.

Pour en savoir plus :
Laïcité et liberté
Bruno Le Roux
Education nationale
Plaine commune