BUDGET 2019 : LA RÉGRESSION ÉDUCATIVE SE CONFIRME

C’est confirmé : le second degré sera la grande victime du budget 2019 de l’éducation du Ministre Blanquer.

Le détail des postes mis aux concours 2019, publié ce jeudi au Journal Officiel, est sans appel : 6% des postes mis aux concours de certifiés et 9% des postes en lycée professionnel sont supprimés.

Concernant les concours de certifiés, les disciplines linguistiques sont les plus touchées : 12% de postes en moins en anglais, 22% des postes en espagnol. Le secteur des lettres n’est pas épargné avec 25% de postes supprimés en lettres classiques et modernes. Enfin, les Sciences et Vie de la Terre (SVT) perdent également 25% des postes tandis que le CAPES de documentation perd 10% de ses postes.

Mais le secteur le plus gravement touché reste incontestablement celui de l’enseignement professionnel, comme le laissait prévoir la réforme du lycée professionnel.

Ce ne sont pas moins de 10% des postes qui sont supprimés au concours 2019 (1 435 postes en 2019 contre 1 580 en 2018).

Le plus inquiétant, c’est que ces coupes concernent surtout les matières d’enseignement général, alors même que les lycées ont besoin de consolider ces matières fondamentales : 37% des postes sont ainsi supprimés en histoire-géographie, 50% des postes en anglais-lettres et en espagnol, 50% également en éco gestion GA et 20% en éco gestion, sans oublier les 8% de postes en moins en EPS.

Ces suppressions traduisent clairement et concrètement l’impact des réformes engagées qui vont de fait dégrader les conditions d’enseignement.

Alors même que la démographie lycéenne est en augmentation, la suppression massive de postes témoigne, s’il en était besoin, de la volonté du Ministre d’engager une régression éducative majeure et d’envoyer un signe particulièrement négatif en direction de nos jeunes, de leurs familles et de leur avenir qui s’assombrit dramatiquement.

Auteur: sa

Partagez cet article sur